Seins nus à la plage : article avec interview de la présidente d’Osez le féminisme Suisse

Notre présidente a été interviewée pour un article autour du thème des seins nus. L’article est transmis en intégralité ci‑dessous :

« Seins nus à la plage: nouveau tabou?

Argument de la libération des femmes dans les années 1960, les seins nus exhibés dans l’espace public n’ont plus la cote. On les cache, on les floute, on les amende. Faut-il y voir un retour de pudibonderie ou le signe d’une nouvelle censure du corps féminin?

Image issue de l'article originalImage issue de l’article original

D’abord, il y a eu les seins d’un tableau de Picasso, floutés par la chaîne conservatrice américaine Fox News. «Les femmes d’Alger» et leurs tétons cubistes, effacés de l’écran pour ménager la sensibilité des téléspectateurs! Ensuite, les internautes se sont offusqués de la poitrine dénudée de la chanteuse Miley Cyrus, postée sur Instagram, qui par ailleurs a déjà montré bien d’autres parties de son anatomie…

Plus près de chez nous, dans le courant de l’été, quelques baigneuses genevoises topless se sont fait gourmander par des agents de police – le règlement tolère les seins nus à la plage mais pas dans l’eau! Tandis qu’à Grandson, la chasse est ouverte aux naturistes, qui risquent une amende de 300 francs en cas de récidive.

Les seins nus n’ont-ils plus la cote? D’après le sociologue français Jean-Claude Kaufmann, l’inversion de tendance a commencé dans les années 2000. «En 1960, l’invention du topless sur les plages était vécue comme l’affirmation d’une assurance et d’une nouvelle liberté par les femmes. Aujourd’hui, au contraire, les signes se multiplient d’une légère régression de la place de ces dernières dans la société. Or, dans le même temps, elles tendent à être soumises à des vêtements plus couvrants…»

Alors, nouvelle censure contre la nudité féminine? C’est ce que semble penser le youtubeur Brice Duan, qui se demande pourquoi les hommes, fussent-ils bedonnants, peuvent se promener torse nu, alors que les femmes, eussent-elles peu de poitrine, n’en ont pas le droit… De quoi militer, avec humour, pour la libération des tétons!

«Le corps des femmes a toujours été soumis à de multiples contraintes»

Anouchka KuhniAnouchka Kuhni, présidente de Osez le féminisme suisse.

Les seins nus à la plage sont-ils passés de mode, voire malvenus?

La société actuelle entretient un rapport paradoxal avec les seins nus selon le contexte. En effet, les seins nus ne gênent personne dans la publicité, dans les films, dans la presse, enfin partout où ils sont exploités à des fins commerciales. Nous sommes abreuvés toute la journée de nudité féminine. Les femmes sont objectifiées et déshabillées sur d’immenses affiches dans nos villes et personne n’y trouve rien à redire. Il est donc bien hypocrite de les condamner dans l’espace public, quand les seins sont dénudés pour le plaisir de celles à qui ils appartiennent. Est-ce à dire que les femmes ne doivent montrer leurs seins que pour le plaisir des autres, des hommes donc, et pas pour le leur? Il y a des villes où femmes et hommes sont sur un pied d’égalité à ce niveau-là avec des politiques locales de «port obligatoire du tee-shirt» pour tous ou, au contraire, comme à New York, une autorisation pour tous de se promener seins nus/torse nu. Hormis ces quelques exceptions, la plupart du temps, seuls les hommes peuvent se promener torse nu. Alors pourquoi cette différence de traitement?

Même censure sur les réseaux sociaux…

Les politiques des réseaux sociaux et des médias américains sur cette question sont consternantes: on peut publier librement des commentaires homophobes, sexistes et racistes sans être inquiété le moins du monde. En revanche, la censure s’abat aussitôt sur les tétons féminins. Précisons que ce ne sont pas les seins en entier qui sont censurés, mais uniquement les tétons. Les décolletés les plus plongeants et les maillots de bain les plus minuscules sont parfaitement tolérés, pour autant que les tétons ne soient pas visibles.

Assiste-t-on à un retour de la pudibonderie?

Oui, c’est une forme de puritanisme ou de pudibonderie, mais de façon très paradoxale puisque le corps des femmes est par ailleurs sans cesse dénudé et objectifié dans la publicité et les médias.

Faut-il voir dans le corps plus couvert des femmes un signe de régression de la place de celles-ci dans la société?

Oui, tout à fait. L’échelle de valeur de ce qui est obscène ou non évolue dans le temps et l’espace. Dans les années 1980, les seins nus à la plage étaient beaucoup plus pratiqués. Dans certains pays, au Brésil par exemple, on peut se balader en string, mais gare aux tétons! Ce sont des logiques de contraintes et de contrôle du corps des femmes à géométrie variable, mais qui aboutissent toujours au même résultat: les femmes sont moins libres physiquement que les hommes, et le corps social exerce sur elles une pression de bienséance, de bonne conduite, de bonne morale.

Feriez-vous un parallèle avec la montée de l’islamisme ou n’est-ce qu’une question de génération?

En réalité, il n’y a rien de nouveau dans ces polémiques autour des seins nus. Le corps des femmes a toujours été soumis à de multiples contraintes dans les sociétés patriarcales.

Dans les années 1960, les seins nus étaient un geste politique de libération de la femme. Et aujourd’hui?

Face à ces contraintes sociétales qui pèsent sur le corps des femmes, les seins nus constituent toujours un geste politique qui est loin d’être anodin. Les Femen utilisent la nudité comme outil de revendication féministe. Ce mode d’action est intéressant, car il travaille à la désexualisation du corps des femmes, un élément qui permet la progression de l’égalité entre les sexes. Comme les hommes, les femmes doivent pouvoir être libres d’exposer leur poitrine sans que cela soit sexualisé ou considéré comme obscène et une invitation à les agresser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s